Tous les matins, j'estimais l'épaisseur de sa grâce, l'amour de ses talons, l'harmonie de sa combinaison. J'étais l' objet de sa convoitise, m'aimait-elle vraiment ? Je partageais son espace, je la regardais, s'habiller, se dévêtir, l'heure ne me faisait jamais dormir, pour elle, j'étais toujours dans un coin. L'attente éteignait la lumière, et allumait sa présence, je caressais sa beauté comme d'autre admire un paysage.

J'étais conscient d'être un héritage sans coeur, et le reflet de son histoire.

Retour à l'accueil